Cerveau et émotions

La sophrologie pour guérir ?

Je vais vous raconter comment la sophrologie m’a aidé à guérir.

Mon expérience :

Le stress était pour moi une expression très intérieure, je ne montrais que peu mes moments d’angoisses aux autres. Comme beaucoup, je vivais ce mal-être intérieurement, laissant les symptômes m’indiquer lorsque j’étais au bout du rouleau… Un de ces symptômes était un œdème rétinien qui apparaissait lors des coups de stress. Et parfois, ils étaient nombreux ! Dès lors, dans mon œil apparaissait une tache floue en plein milieu de mon champ de vision. Celle-ci diminuait petit à petit, mais elle restait présente pendant des mois.

Voici comment j’ai réussi à faire disparaître cet inconfort et comment j’utilise encore cette technique lorsque des douleurs apparaissent.

De quels types de douleur parle-t-on ?

Tout d’abord, il faut savoir que la douleur est essentiellement une affaire de message. Le signal nerveux va de la partie du corps qui est agressée ou blessée jusqu’au cerveau, où cette information est analysée. C’est à ce moment que le message devient douleur. En fonction de l’intensité de celui-ci et des informations véhiculées, notre cerveau le transformera pour identifier l’endroit du trauma et la puissance de cette douleur.

Cet exercice va permettre de retravailler le message véhiculé. Puis, nous allons en réduire la réponse pour vous soulager.

Il n’est pas question de supprimer la douleur, car celle-ci agît comme un signal d’alarme qui nous protège.

Cette expérience se fait après une première séance de relaxation de base. Vous retrouverez de nombreuses références en parcourant ce blog, et trouvez des exemples sur ma chaîne YouTube.

Mieux connaître la douleur

Vous allez faire appel à nos cinq sens pour mieux nous la représenter.

Les yeux fermés, avec une respiration douce et régulière, décrivez la forme que vous donneriez à votre douleur : plutôt ronde, pointue, rectangulaire… ?

Puis, observez sa température : est-elle chaude ou froide ? Brûlante ou glaciale ?

Maintenant, imaginez qu’elle soit un bruit. Est-il plutôt aigü, grave, continu ou par vagues, strident…

Ensuite, quel goût a-t-elle ? Est-elle douce, amère, acide ?

Pour finir, vous allez essayer de percevoir son odeur. Est-elle parfumée, neutre ou malodorante ? Vous avez défini votre douleur, vous lui avez donné une carte mentale ; vous allez maintenant la localiser et en définir les limites.

Pour commencer, visualisez le point exact où se situe la douleur. Observez-là avec toutes les caractéristiques que nous venons de voir. Puis, essayez de l’enfermer dans une prison, une boîte, une barrière infranchissable.

Maintenant, passons à la deuxième étape.

Réduire la douleur

Vous allez essayer de faire en sorte qu’elle ne progresse plus.

Prenez le temps et allez observer une partie opposée de votre corps.

Par exemple, si votre douleur est localisée à la jambe droite, observez le même point à gauche… et surtout, le confort qui y règne. Focalisez-vous sur le bien-être de ce côté.

En utilisant votre respiration abdominale pour agir sur ces deux régions :

  • À chaque inspiration, amplifiez le bien-être ressenti dans la partie agréable.
  • Sur l’expiration, réduisez la zone douloureuse en rapetissant son périmètre d’action. Petit à petit, diminuez cette région que vous avez bien définie, avec toutes les caractéristiques de cette douleur, et ce, jusqu’à ce qu’elle ne soit plus qu’un petit point.
  • Vous pouvez aussi imaginer la faire sortir de votre corps à chaque fois que vous soufflez l’air au loin.

Pour une plus grande efficacité et pour vous soulager de cette douleur encore plus, vous pouvez en changer les paramètres que vous lui aviez attribués avec les cinq sens.

Par exemple, si votre douleur est noire, pointue, sourde et avec une odeur de terre, transformez-là en un point rose, rond, doux et avec un parfum de fruits.

Observez enfin ce qui se passe dans votre corps lorsque cette douleur est transformée et que vous vous en libérez peu à peu.

Pour aller plus loin

Si après ce travail, vous n’arrivez pas à faire disparaître votre douleur ou à la diminuer tout seul, je vous conseille de consulter un sophrologue près de chez vous. Il sera à même de vous proposer un protocole adapté à vos besoins.

Je vous remercie et je vous dis à bientôt.

Olivier

Le Libérateur d’émotions.

==========
EN CADEAU
==========

En cadeau, reçois mon guide pour reprendre ta vie en main et créer ta sérénité, télécharge-le vites ! 🎁 https://c-renite.learnybox.com/3-cles-anti-stress-1

==========
CONTACT
==========

📌 Youtube: ▶️ https://lnkd.in/g-2Ve-A
📌 Instagram: ▶️ http://instagram.com/sophro.nerti

Laisser un commentaire