Homme en colère

La Colère n’est pas votre vraie nature !

Bienvenue sur Sophro.NERTI ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide gratuit sur Les 3 secrets anti-stress: Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de votre lecture, et à très vite sur Sophro.NERT !

Dans cet article je vous reparle de la colère, mais cette fois-ci non pas celle que l’on porte sur ses enfants, mais celle que l’on porte sur soi.
Il arrive que les événements ne se passent pas comme nous voudrions, que cette émotion monte en nous, celle qui nous tend les muscles, on serre les poings, la chaleur s’accentue, le ton monte et souvent les cris arrivent : « J’en ai marre ! » ; « Ce n’est pas possible ! »
Bref, nous sommes en colère…
Après ces moments-là, nous avons l’impression de ne pas nous reconnaître, de ne pas avoir été nous-même.
On regrette parfois d’avoir été aussi loin, d’avoir dit des mots que l’on ne pense pas vraiment et surtout d’avoir blessé l’autre…
Mais aussi cette colère est souvent portée contre nous et ainsi, on se saborde nous-même en se disant « Je suis nul », « Je n’aurais pas dû », « C’est ma faute »…
Alors, commençons par comprendre un peu cette émotion.

Qu’est-ce que la Colère ?

La colère est en fait une émotion déclenchée par d’autres choses, comme la peur, la tristesse, la frustration…
En effet, c’est lorsque quelque chose ne se passe pas comme nous l’aurions voulu.

Par exemple :
Vous avez rendez-vous avec une personne et les bouchons font que vous avez une heure de retard. Vous qui aimez la ponctualité, vous ne pourrez pas être à votre rendez-vous dans les temps. Alors, c’est le conducteur devant vous qui prend !
Ou encore votre collègue que vous avez croisé ce matin et qui ne vous a pas dit bonjour… Grrr…
Le plus souvent, le comportement ou les paroles d’autrui rentrent en contradiction avec vos propres valeurs, croyances, idées…
Et ça, vous avez du mal à l’accepter !
Vous ressentez de l’injustice, de la non-considération, du rejet… En fait, c’est un besoin vital pour vous que l’autre n’a pas comblé.

Bien sûr, votre corps réagit… Il vous exprime ce besoin émotionnel !
En effet, la présence d’adrénaline (hormone du stress) dans le sang déclenche instantanément des réactions dans tout le corps : le visage rougit, le rythme cardiaque et la respiration s’accélèrent, les muscles se tendent…

Très souvent, se sont les épaules, la nuque et le dos qui centralisent toutes les tensions… Vous vous rendez malade !
Votre corps réagit à votre émotion.

La colère est une réaction émotionnelle normale, les animaux se mettent en colère, par exemple pour protéger leur territoire, ou leur nourriture.
Elle s’explique par une réaction primaire et instinctive !
Car alors, elle répond à un véritable instinct de survie.

Aujourd’hui, cette survie n’est plus vraiment un enjeu quotidien.
Alors, pourquoi nous emportons-nous ?

Pourquoi réagissons nous ?

C’est souvent que nous n’acceptons pas de ne pas contrôler cette situation et notre vie. Nous aimerions tant que notre journée soit comme nous le voudrions, sans tracas, sans problème… Alors, cette colère incontrôlable qui nous envahit est en opposition avec notre volonté de contrôle.
Très souvent, notre éducation influence fortement notre comportement, on nous a souvent dit de ne pas faire de vagues, d’être conciliant ou de faire des compromis …
Alors, nous craignons d’être REJETÉ ou ABANDONNÉ !
Du coup, on ne dit rien, nous gardons tout en nous et nous refoulons nos sentiments, la colère grandit à l’intérieur.
C’est l’effet cocotte-minute qui ne tarde pas à faire son explosion !
En un instant et pour une broutille, très souvent quand nous arrivons à la maison, dans notre sécurité émotionnelle, avec notre femme, nos enfants.
On peut dire qu’à ce moment-là, nous ne maîtrisons plus rien !
Car la colère est une part de notre vulnérabilité que l’on préfère éviter de montrer.

Comment faire ?

Comme nous l’avons vu dans mon article « Les 7 étapes pour apaiser la colère », commencez par prendre conscience que la colère vous envoie un message.
Ensuite, écoutez vos sensations corporelles, comment elle s’exprime en vous.
Si le comportement ou les paroles d’autrui nous font réagir si fortement, c’est qu’il y a un élément déclencheur que nous ne savons pas gérer.
Il serait donc important de travailler dessus !
Comme dans notre exemple, la personne en face de vous vous voyant réagir fortement, va elle aussi être sur la défensive, et ne sera plus dans une écoute attentive.
Alors que si vous étiez zen et serein, si vous arriviez à ne pas sur réagir en dépit des circonstances, votre communication serait plus efficace.
Vous souhaiteriez que vos réactions soient moins épidermiques, si vous en avez assez de réagir sous le coup de la colère, alors je vous propose d’essayer la méthode qui a changé ma vie.
Car moi aussi j’étais un enfant colérique, un ado sanguin et un père qui criait trop fort sur ceux qu’il aimait le plus au monde.
Depuis, j’ai appris à être observateur de moi-même, à combler mes besoins et à m’accepter comme je suis. J’ai découvert « Les clés de la colère » et j’ai pu devenir un papa serein et un homme apaisé.
Cette formation m’a permis de devenir acteur de ma vie et comprendre mes besoins pour savoir les combler tout seul et ainsi gagner en autonomie.
Si je l’ai fait vous pouvez aussi le faire !

Alors vous aussi, oser vous libérer de votre colère !

 

Olivier Le libérateur d’émotion

En savoir plus :

Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide gratuit sur Les 3 secrets anti-stress: Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de votre lecture, et à très vite sur Sophro.NERTI !

Abonnez-vous à ma Newsletter

==========
CONTACT
==========

📌 Youtube: ▶️ https://lnkd.in/g-2Ve-A
📌 Instagram: ▶️ http://instagram.com/sophro.nerti

Laisser un commentaire